Les manifestations des kératites

Publié le par assurances.au.quotidien.over-blog.fr

Les inflammations de la cornée s’appellent des kératites. Celles-ci peuvent être aigues, subaigües ou chroniques. D’une manière générale, les kératites se manifestent par des larmoiements, de la photophobie, des douleurs ciliaires, etc. Les causes sont multiples dont la plus fréquente est infectieuse. A cela s’ajoute le danger engendré par les rayonnements, particulièrement les UVB qui sont également nocifs pout tout le corps humain.

Un trouble de la cornée proprement dit avec un phénomène de Tyndall est caractérisé par contre par un trouble de la chambre antérieure et une diminution de la clarté des liquides oculaires antérieurs.

Il y a, à ce moment là, de fortes douleurs ciliaires avec infection de tout le pourtour de la cornée et dans certains cas, des phénomènes congestifs, des phénomènes d’hypertonie ou, au contraire, dans le cas d’une perforation, des phénomènes d’hypotonie parce ce que le globe peut être tout à coup perforé.

Les kératites peuvent aussi être superficielles avec ulcération ou abcès de la cornée. Elles traduisent les destructions des lames superficielles de la cornée. Mais elles peuvent aussi s’accompagner d’une altération de cellules épithéliales et de la membrane de Baumann. Si ces cas de kératites ou de conjonctivite ne sont pas traités à temps elles s’accompagnent souvent de complications des membranes du voisinage de l’iris, ce sont à ce moment –là des irido-kératites.

Le choix du traitement

Le choix du traitement peut varier selon le type de kératite et le degré de l’infection. Nous pouvons appliquer du collyre antibiotique ; mais pour les kératites ulcéreuses par exemple, il est souvent indispensable d'extraire le corps étranger à l'aide d'un instrument pointu sous une anesthésie locale.

 

Publié dans santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article